01 76 41 02 29
01 76 41 02 29
Lun-Ven: 9h à 19h Samedi: 10h à 18h
01 76 41 02 29
Lun-Ven: 9h à 19h Samedi: 10h à 18h

2
Bonjour
Mon compte
Menu
[fermer]
[fermer]

Tibet

En visite Lacs sacrés

Pour le moment Lacs sacrés n'est pas disponible

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne manquer aucun de nos meilleurs voyages

Conformément au Réglement de Protection des Données, nous vous informons de vos droits en terme de confidentialité en et notre politique de cookies.

Bientôt vous recevrez de nouvelles offres

Tibet - Carte

Lacs sacrés

Au Tibet, il y a plus de 1 500 lacs, qui se trouvent principalement dans la région est, plus verte. Ils sont tous entourés par le majestueux paysage caractéristique du pays, entre de très hautes montagnes, des vallées, des rivières et des plaines, dans un environnement sans aucune pollution. En raison de la religion bouddhiste professée dans le pays, plusieurs d'entre eux sont considérés comme sacrés et les fidèles s'y rendent en pèlerinage. Les trois plus grands et les plus célèbres lacs sacrés du Tibet sont le Y amdrok Yumtso, le Namtso et le Manasarovar.

 

YAMDROK YUMTSO :

Dans la steppe aride tibétaine, sur la route reliant Lhassa à Gyantse, se trouve l'un des lacs sacrés du Tibet, le Yamdrok Yumtso. Il se trouve à 4 441 m d'altitude et couvre une superficie de 638 km², 130 km de long et 70 km de large, ce qui en fait le plus grand lac d'eau douce du nord de l'Himalaya.

Avant d'arriver, la Route de l'Amitié monte et serpente à travers les montagnes jusqu'au Kamla La, à 4 800 m, d'où depuis le belvédère, vous pourrez voir une vue panoramique unique du lieu.

Son nom en tibétain a plusieurs significations ; « Lac des cygnes » pour son symbolisme d'oiseau sacré, « lac de corail » pour la forme irrégulière de ses bras d'eau qui s'entrelacent dans les montagnes et « lac de jade vert », pour sa ressemblance avec cette belle pierre précieuse avec sa couleur et l'aspect lisse et cristallin de la surface.

Selon la mythologie locale, Yamdrok est l'incarnation d'une déesse ayant des pouvoirs spirituels. Les bouddhistes dévoués, pour purifier leurs péchés et gagner des mérites et des bénédictions, parcourent son périmètre de 240 km à cheval pendant sept jours.

Notez que le monastère de Samding, qui a été construit sur une colline sur une péninsule au sud-ouest du lac, possède une vue inégalée. C'est le seul au Tibet dont l'abbesse était une femme, le première Lama Dorje Pakmo, c'était pour eux la réincarnation féminine de Bouddha et la troisième autorité d'importance hiérarchique après le Dalaï-Lama et le Panchen-Lama.

Alimenté par de nombreux ruisseaux à proximité, pour les tibétains, le lac Yamdrok est une source de vie et, si elle sèche, le Tibet deviendrait un lieu inhabitable. C'est le plus grand habitat du sud pour les oiseaux migrateurs. Et bien que sa haute altitude rende la vie plus difficile, de mai à septembre, lorsque les températures sont plus chaudes et que le lac n'est pas gelé, l'herbe fertile sur les flancs sert de pâturage aux troupeaux de yaks, de chèvres et de moutons et les poissons sont pêchés et vendus sur les marchés de Lhassa.

Voyager au lac Yamdrok est un rêve. Cette grande masse d'eau parsemée d'îles et bordée de montagnes aux sommets de plus de 7 000 m enneigés, surprend tous ceux qui la visitent pour son bleu incroyablement intense et pour son environnement naturel élégant et inspirant, des raisons plus que suffisantes pour être considéré comme l'un des plus beaux de la planète et comme un talisman pour les tibétains chargé de fantastiques légendes.

 

NAMTSO :

Après avoir passé un point de contrôle de sécurité pour entrer dans la zone du lac Namtso, une montée commence, entre d'imposants sommets enneigés jusqu'au col de la montagne Lakenla, situé à 5 186 m d'altitude. Ensuite, on entreprend une nouvelle descente jusqu'au lac, situé à 4 718 m.

Il se trouve à 270 km au nord de Lhassa, sur le plateau stérile tibétain et, couvre une superficie de 1920 km², 70 km de long sur 30 km de large. Il s'agit du lac le plus haut du monde et le deuxième plus grand lac d'eau salée de Chine après le Qinghai. Bordé par la chaîne de montagnes Nyainqentanglha, avec des montagnes atteignant 7 000 m de haut, ses eaux proviennent des pluies et du dégel.

Comme d'autres lacs du Tibet, son caractère sacré lui confère des pouvoirs spirituels spéciaux et, les fidèles vénèrent leurs cinq petites îles car ils les considèrent comme l'incarnation des cinq bouddhas Dhyani.

Pendant des siècles, cet endroit a été le refuge spirituel de nombreux pèlerins qui ont traversé le lac gelé pour atteindre les îles, approvisionnés en nourriture pour y passer l'été et revenir l'hiver suivant, une pratique actuellement interdite par le régime communiste chinois.

La légende bouddhiste raconte que celui qui marche et prie autour du lac, ne serait-ce qu'une seule au cours de l'année du un mouton tibétain qui, selon le calendrier lunaire, a lieu tous les douze ans, auront plus de fortune, de santé, de sécurité et de connaissances que s'ils le faisaient dix mille fois au cours des autres années, mais malgré cela, chaque saison, des moines et des croyants bouddhistes d'innombrables endroits, viennent pour pratiquer ce rituel. Sur le chemin de la « kora » qui fait le tour du lac, se trouve le rocher Yingbin ou « rocher de bienvenue » orné de longs rubans et de drapeaux de prière et de nombreux monticules en pierres mani avec des mantras gravés d'une élégante calligraphie.

En été, il y a du poisson en abondance, comme la truite dorée et c'est un authentique sanctuaire pour les oiseaux migrateurs et autres animaux tels que le yak, l'âne sauvage, la chèvre bleue de l'Himalaya, la marmotte ou l'ours noir. De plus, dans les terres environnantes, il y a des plantes médicinales telles que le champignon chenille chinois et la fleur de lotus des neiges en abondance.

Autour du lac se trouvent des cavernes karstiques corrodées par l'eau et le vent, qui accueillent chaque année de moines ermites, de pèlerins et de touristes. Au sud-est, se trouve le petit monastère de Tasi Dor et la grotte de Lianhuasheng, qui abrite une pagode de lotus naturel, des extraordinaires stalactites et des ponts naturels.

Son nom signifie « lac céleste ». Et aller au lac Namtso, est comme aller au paradis et comme une bonne adresse des dieux, le scénario se trouve dans un cadre naturel débordant, où la voûte céleste et l'eau claire semblent se fondre dans la paix et la tranquillité la plus absolue.

 

MANASAROVAR :

À 940 km au nord-ouest de Lhassa, dans la région désolée, aride et froide du Tibet, se trouve le plus haut lac d'eau douce du monde, le Manasarovar, à 4 556 m d'altitude. Avec une forme arrondie, sa superficie de 320 km² s'étend jusqu'au pied du mont Kailash, dont la montagne en forme de pyramide est considérée comme la demeure du dieu hindou Shiva et, comme le lac, est un lieu de pèlerinage pour les hindous, les bouddhistes et les jaïns. Le lac Rakshastal y est relié par un canal, mais malgré sa proximité, il n'est pas vénéré, car il est considéré comme la résidence du roi démon et « l'obscurité » en raison de sa forme en demi-lune, alors que Manasarovar, qui est « la luminosité » car il est rond comme le soleil.

Son nom en chinois est Mapham Yutso et Manasarovar en tibétain. Celui-ci provient du sanscrit et signifie « lac invincible ».

Dans un rayon de 100 km naissent les Indus, le Karnali qui est un affluent du Gange, le Brahmapoutre et le Sutlej. Ce fait s'est vu attribué à une belle histoire, qui raconte comment dans quatre grottes mystérieuses situées aux quatre points cardinaux, se cachent un lion, un éléphant, un cheval et un taureau qui, de leurs bouches jaillissent les plus grandes rivières de l'Asie.

Chaque religion a sa propre explication mythologique concernant la création du lac. La légende hindoue dit qu'il a été créé par le dieu Brahma lorsqu'il a constaté que ses douze fils effectuaient leurs rituels sur la terre sèche, et souhaitait leur offrir un meilleur emplacement. Les fidèles croient que s'ils se baignent dans ses eaux glacées, ils auront le pardon des péchés de cette vie et le salut de la réincarnation. On dit aussi que certaines des cendres de Gandhi y ont été jetées. D'autre part, la tradition bouddhiste raconte que les dieux ont déplacé la mère de Bouddha à cet endroit et qu'en entrant dans ses eaux, son corps est devenu pur et qu'un éléphant blanc a couru vers elle depuis la montagne et que Bouddha est entré dans son ventre.

Le rituel de pèlerinage consiste à faire la « kora » ou circuit religieux de contournement, en parcourant 52 km du périmètre du lac, toujours dans le sens des aiguilles d'une montre.

Il y a peu de données concernant la biodiversité du lac, car la pêche y est strictement interdite. La raison en est que leur religion prêche la défense de l'amour pour tous les êtres vivants, empêchant ainsi d'endommager toute forme de vie sauvage dans la région.

Près du lac se trouvent plusieurs monastères, dont le Chiu Gompa, perché sur une colline, qui abrite une intéressante bibliothèque et est un arrêt important pour les croyants. Cette région du Tibet est froide et venteuse, alors les femmes se couvrent la tête et le cou avec un turban de couleur fuchsia.

Voyager au lac Manasarovar, est rencontrer une belle dépression pluviale d'un bleu si cristallin et profond que les saphirs, qui émerge d'un paysage absolument solennel et évoque les pensées les plus spirituelles et ésotériques, paraissant que les problèmes s'en vont et que tout s'équilibre.

Tibet - Mapa
lire plus
fermer

En visite Lacs sacrés

Pour le moment Lacs sacrés n'est pas disponible

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne manquer aucun de nos meilleurs voyages

Conformément au Réglement de Protection des Données, nous vous informons de vos droits en terme de confidentialité en et notre politique de cookies.

Bientôt vous recevrez de nouvelles offres

Vous pourriez également aimer

En visite Lacs sacrés

Pour le moment Lacs sacrés n'est pas disponible

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne manquer aucun de nos meilleurs voyages

Conformément au Réglement de Protection des Données, nous vous informons de vos droits en terme de confidentialité en et notre politique de cookies.

Bientôt vous recevrez de nouvelles offres

Vous pourriez également aimer

Besoin d’aide ?
Appelez à
01 76 41 02 29
Lun-Ven: 9h à 19h
Samedi: 10h à 18h
ou
ou
laissez votre téléphone et l'expert de ce voyage vous contactera
Merci beaucoup !
Un expert de ce voyage vous appelera sous peu.