Tout ce que vous devez savoir si vous voulez voyager en Islande en hiver

voyager en Islande en hiver

L’Islande est l’un de ces pays proches d’un pôle. Il combine la glace avec les champs de lave, la pluie avec un ciel bleu et de longues journées d’été avec une obscurité presque permanente pendant les saisons les plus froides. Si vous prévoyez de voyager en Islande en hiver, nous allons vous parler des particularités de cette période.

Pourquoi voyager en Islande en hiver ?

Bien que l’Islande ait tendance à être associée à des climats extrêmement froids, le fait est que ses températures sont très douces par rapport aux autres pays européens.

Grâce au Gulf Stream, l’île bénéficie d’un climat océanique. C’est-à-dire que les températures à Reykjavík et dans le sud varient entre -5º et 5º, et entre -20º et -5º pour les zones intérieures.

Cependant, si vous prévoyez de visiter l’Islande en hiver, vous devriez faire attention à ses vents. Il souffle assez fréquemment et ce sont des rafales très froides que seuls les habitants locaux sont habitués à tolérer.

Mais au-delà de ces détails climatiques, voyager en Islande en hiver est un spectacle qui mérite d’être contemplé. Les aurores boréales de son ciel sont célèbres dans le monde entier, ainsi que ses grottes de glace et ses piscines thermales. Allez-vous manquer cela ?

Un climat instable comme peu d’autres

Pendant les saisons froides, le pays entre en collision permanente avec les masses d’air froid et sec d’Islande et l’air chaud et humide des courants tropicaux. Il en résulte une instabilité quasi permanente du climat.

Puisque cela est un phénomène courant dans le pays, le climat n’est pas un obstacle au développement d’une vie normale. Cependant, en tant que touriste, si vous prévoyez de voyager en Islande en hiver, c’est un détail à garder à l’esprit. Les températures peuvent monter et descendre brusquement, et le même jour, nous pouvons être témoins de tempêtes de neige, de pluie et de ciel dégagé.

En ce qui concerne la neige, elle est moins fréquente en hiver que dans les pays nordiques. Mais en raison des variations constantes du climat, certaines zones peuvent être fermées en raison de la neige, alors que dans d’autres aucun flocon n’y sera tombé.

Les jours les plus courts de l’année

L’un des aspects les plus impressionnants lors d’un voyage en Islande en hiver est la durée des journées. Dans le sud et le nord du pays, les cinq heures de lumière ne sont pas dépassées tout au long de la journée. Et de la mi-novembre à la fin janvier, ce n’est généralement que quatre heures. Un détail important si vous voulez vous rendre en Islande en décembre.

Mais comme le dit le proverbe, « c’est un mal pour un bien ». Quand le ciel est dégagé, vous pouvez contempler les aurores boréales. Un spectacle de lumière qui est devenu le tableau représentatif de l’Islande en hiver.

Pendant ces quelques heures, il faudra en profiter pour visiter le Cercle d’Or, les péninsules de Reyjanes et Snaeffelsness, Vik ì Myrdall et le reste des trésors que le pays nous offre. Et tout cela avec un aspect différent grâce à la lumière particulière de la fin de l’année.

Lumière oblique pour les amateurs de photographie

L’Islande est un pays au caractère mystérieux, et sa lumière particulière en est l’un des responsables. Comme le soleil est maintenu dans une position assez basse, les quelques heures de lumière du jour ont une luminosité spéciale. Grâce à cette douceur si caractéristique de la région, les levers et couchers de soleil sont un cadeau qui compense complètement l’obscurité du reste de la journée.

Et qu’y a-t-il à découvrir en Islande ?

Avoir une voiture ou un camping-car est le meilleur moyen de se rendre en Islande en hiver. Cependant, si vous vous arrêtez pour prendre des photos, vous devez penser à fermer les portes. Sinon, vous courrez le risque qu’elles se brisent, ce que même les assureurs rappellent à leurs clients.

En plus des aurores boréales, l’Islande possède des volcans, des champs de lave, des cascades et des piscines thermales. Situé au sud-est de l’île, le Lagon Bleu est la station thermale la plus populaire du pays. C’est un lieu visité non seulement par les touristes, mais également par les Islandais eux-mêmes qui ont l’habitude d’y prendre un bain, tout comme dans les autres piscines publiques. La vapeur libérée par l’eau est due aux formations de lave.

Voyager en Islande en hiver est une expérience à vivre. Les bains thermaux et les aurores boréales suffiront à faire oublier le vent glacial et les tempêtes de neige.

Comments are closed.